Tuesday, June 18th, 2024

Le marché immobilier subit une hausse spectaculaire du taux d’intérêt en un an

Le taux d’intérêt moyen pour les crédits immobiliers a considérablement augmenté, atteignant 4,22 % en novembre 2023 selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Cette hausse significative par rapport à décembre 2022 impacte les projets immobiliers des Français, avec des durées de crédit moyennes s’élevant à environ 20 ans, soit 247 mois.

Cette augmentation des taux a des répercussions directes sur les conditions d’emprunt. Les taux peuvent maintenant atteindre 5,10 % pour des prêts sur 25 ans, notamment pour les emprunteurs disposant d’un apport personnel limité. Cette situation rend l’accès au crédit plus complexe, incitant de nombreux ménages à ajuster leurs projets immobiliers, que ce soit en réduisant la taille ou la qualité du bien envisagé, ou en se tournant vers des zones plus abordables. Le coût relatif, quant à lui, est en baisse, passant de 4,6 années en novembre 2022 à 3,9 années en novembre 2023.

En parallèle, le nombre de prêts accordés a chuté de moitié en un an, soit une baisse de 40,3 %. Cette diminution de l’activité de crédit immobilier témoigne d’un ralentissement du marché, malgré une certaine amélioration de la rentabilité des nouveaux crédits accordés, due à la stabilisation des taux de la BCE et à une légère augmentation du coût des ressources d’épargne.

Malgré les conditions actuelles contraignantes du marché immobilier, notamment les taux d’intérêt élevés et l’accès restreint au crédit, il y a un potentiel de reprise. La stabilisation des taux de la BCE et les ajustements du taux d’usure pourraient éventuellement assouplir les contraintes de crédit et encourager une reprise graduelle du marché immobilier.