Monday, June 17th, 2024

Augmentation des tarifs des carburants dès le 1er février 2024 en Guadeloupe

Comme c’est devenu une pratique mensuelle, la Préfecture a dévoilé ce mercredi les tarifs qui entreront en vigueur à partir du jeudi 1er février 2024. Ces tarifs révèlent une hausse tant sur les carburants que sur le gaz, avec la plus importante impactant le prix du gaz.

Au 1er février 2024, les tarifs maximaux applicables en Guadeloupe seront les suivants :

Supercarburant sans plomb (en €/l) : 1,74 €, enregistrant une augmentation de 0,06 centimes.
Gazole (en €/l) : 1,65 €, avec une hausse de 0,01 centime.
Gaz de pétrole liquéfié (en €/bouteille de 12,5 kg) : 21,95 €, affichant une augmentation de 0,19 centime.
Cette hausse des prix, notamment celle du gaz, reflète les tendances actuelles sur le marché énergétique. Les consommateurs guadeloupéens devront donc ajuster leur budget en conséquence, car ces augmentations auront un impact sur le coût global des déplacements et de l’énergie domestique.

Les raisons de cette hausse peuvent être attribuées à divers facteurs, tels que l’instabilité des cours mondiaux des matières premières, les tensions géopolitiques influençant l’approvisionnement en pétrole, et les fluctuations du marché gazier. Ces éléments contribuent à la volatilité des prix des carburants, affectant directement le portefeuille des consommateurs.

Les autorités locales ont souligné la nécessité de sensibiliser la population à ces changements tarifaires. Des mesures d’économie d’énergie et l’exploration d’alternatives plus durables pourraient devenir des priorités afin de minimiser l’impact financier sur les ménages guadeloupéens.

Les fluctuations constantes des prix des carburants soulignent également l’importance de diversifier les sources d’énergie et de promouvoir l’adoption de véhicules plus économes en carburant. Les gouvernements locaux et nationaux pourraient être encouragés à mettre en place des incitations fiscales pour favoriser l’utilisation de technologies plus respectueuses de l’environnement.

En conclusion, la hausse des prix des carburants et du gaz à partir du 1er février 2024 en Guadeloupe représente un défi financier pour les citoyens, nécessitant une adaptation des habitudes de consommation et une prise de conscience des enjeux énergétiques. Les efforts vers des solutions durables et éco-responsables pourraient être cruciaux pour atténuer l’impact de ces augmentations à long terme.