Monday, June 17th, 2024

Durant votre sommeil : Actualités nocturnes sur la crise des opioïdes, le Kenya, les agriculteurs et la Turquie.

La crise des opioïdes aux États-Unis prend une tournure judiciaire majeure avec Publicis acceptant de verser 350 millions de dollars. La société française géante est accusée d’avoir joué un rôle dans la surprescription d’opiacés, notamment en faisant la promotion du médicament antidouleur OxyContin des laboratoires Purdue Pharma. Cette initiative judiciaire, une première du genre, vise à responsabiliser une agence de publicité pour son rôle dans une crise qui a entraîné plus de 700 000 décès aux États-Unis entre 1999 et 2022. L’indemnisation sera partagée entre tous les États et territoires américains, mettant ainsi fin aux poursuites contre Publicis, la Californie recevant la part la plus importante, soit 34 millions de dollars.

Au Kenya, une tragique explosion de gaz dans le quartier d’Embakasi à Nairobi a fait au moins deux morts et plus de 220 blessés. La nuit de jeudi à vendredi a été marquée par l’explosion d’un camion transportant du gaz, créant une immense boule de feu et endommageant des propriétés commerciales ainsi que des habitations. Les autorités kényanes rapportent que plusieurs personnes sont toujours piégées à l’intérieur des maisons en feu.

Dans l’Union européenne, une réponse aux protestations des agriculteurs est envisagée avec un engagement à alléger le “fardeau administratif” lié aux règles environnementales. Lors d’un sommet européen exceptionnel à Bruxelles, les dirigeants de l’UE ont promis des changements visant à réduire les formalités administratives pour les agriculteurs, en réponse aux manifestations récentes de ces derniers à travers l’Europe. Les agriculteurs ont bloqué les principales artères de Bruxelles à moins d’un kilomètre du lieu de la réunion des dirigeants européens, provoquant le déploiement de la police antiémeute.

En Turquie, une prise d’otages a eu lieu dans une usine de Procter & Gamble, avec sept employés retenus pendant neuf heures par un militant propalestinien. Le preneur d’otages, en soutien à Gaza, a été arrêté sans violence. Portant un foulard palestinien et semblant avoir une veste explosive, il a pris en otage les employés de l’usine à Istanbul. Ils ont été libérés peu avant minuit, mettant fin à cette situation tendue.

Ces événements nocturnes mettent en évidence des développements majeurs dans le domaine de la santé, de la sécurité, de l’agriculture et des relations internationales.