Thursday, May 30th, 2024

Soleil et Terre : Agri-PV, une opportunité pour l’énergie et l’agriculture

L’Union Européenne a fixé des objectifs ambitieux : d’ici 2030, environ 750 gigawatts (GW) d’énergie solaire devront être installés. Dans ce contexte, les concepts de double utilisation des terres, en particulier l’Agri-Photovoltaïque (PV), gagnent en importance. Selon une étude de la dena (Agence Allemande de l’Énergie), l’Agri-PV en Europe est sur le point de connaître une expansion majeure, soutenue par des programmes de subventions et des législations propres. Parallèlement, la recherche appliquée en Agri-PV progresse rapidement, et de plus en plus de projets sont réalisés. À l’Intersolar Europe, la foire internationale leader pour l’industrie solaire, les visiteurs peuvent découvrir une large gamme de technologies, produits et solutions, ainsi que des aperçus approfondis des meilleures pratiques et des derniers développements. L’Intersolar Europe se tiendra du 19 au 21 juin 2024 à Munich, dans le cadre de The smarter E Europe, la plus grande alliance de foires commerciales pour l’industrie énergétique en Europe, accompagnée par les foires ees Europe, Power2Drive Europe et EM-Power Europe.

Autrefois, choisir entre agriculture et énergies renouvelables était un dilemme. Aujourd’hui, l’Agri-PV offre des possibilités prometteuses pour l’agriculture et la protection climatique, permettant de combiner la production agricole et la génération d’énergie renouvelable sur une même superficie. Au lieu de rivaliser, la photovoltaïque et la photosynthèse peuvent donc se compléter efficacement.

Subventions étendues au niveau des pays de l’UE

Des pays européens tels que l’Allemagne et la France encouragent l’Agri-PV pour accélérer le déploiement solaire tout en minimisant la concurrence pour les terres. L’Allemagne a introduit un segment d’enchères spécifique pour les “installations solaires particulières” avec son Solarpaket 1, et la France est pionnière avec sa propre législation. D’autres pays comme l’Autriche et les Pays-Bas sont également en tête dans le domaine de l’Agri-PV. Malgré ces avancées, il manque actuellement une législation uniforme au niveau européen, ce qui entraîne un effort considérable pour les investisseurs internationaux et les développeurs de projets.

Les opportunités de l’Agri-PV : reconnaître et exploiter les avantages

Une législation uniforme est essentielle à moyen terme pour exploiter pleinement le potentiel de l’Agri-PV. Ses avantages sont évidents : elle permet de concilier l’énergie solaire et l’agriculture et offre des avantages supplémentaires aux exploitations agricoles, les protégeant contre les tempêtes, la grêle, le gel et la sécheresse. Elle conduit également à des coûts de production d’électricité inférieurs par rapport aux petites installations PV sur les toits, diversifie les revenus agricoles, et la protection contre le vent et l’ombrage réduit l’évaporation. Des modèles innovants avec la collecte d’eau de pluie sur les panneaux et son utilisation pour l’irrigation des plantes sont en préparation. La résilience de nombreuses exploitations agricoles face aux pertes de récoltes peut être améliorée grâce à ces mesures.

Diversité des applications : de l’horticulture et la viticulture aux vastes champs et pâturages

L’Agri-PV couvre divers secteurs de l’agriculture, y compris l’horticulture et la viticulture, les terres arables et les pâturages. Dans l’horticulture et la viticulture, l’Agri-PV montre un potentiel particulier pour augmenter les rendements de certaines variétés de plantes. En particulier dans les pays du sud de l’Europe, où les conditions climatiques changent, les baies, les raisins et les olives bénéficient de cette technologie.