Home / A la une / « Traite » fiscale record pour la Vache qui Rit au Maroc

« Traite » fiscale record pour la Vache qui Rit au Maroc

La-Vache-qui-rit-au-Maroc[1]

Décidément les contrôles fiscaux n’épargnent personne au Maroc et les redressements à des montants faramineux deviennent monnaie courante. Un des derniers poids lourds à passer par les fourches caudines d’un fisc devenu de plus en plus intransigeant, n’est autre que le leader marocain incontesté du fromage fondu, en l’occurrence Fromagerie Bel Maroc (FBM). En effet, le fabricant de la célèbre marque La Vache qui Rit s’était vu notifier, en fin 2015, un redressement salé de 340 millions de DH au titre des exercices 2011 à 2014. Après de longs mois de négociations, la filiale du groupe éponyme français, épaulée dans ce dossier par une armada d’avocats et de fiscalistes, a pu s’en sortir en s’acquittant d’ « à peine» quelques 60 millions de DH dans le cadre d’un accord transactionnel. Un montant qui vient s’ajouter, dans les comptes la maison mèrecotée à la bourse de Paris, aux coûts de restructuration de son autre filiale marocaine, la société Safilait qui transforme, conditionne et commercialise dans son usine de Fquih Ben Salah des produits laitiers sous la marque Jibal ainsi que du lait frais et en UHT.

Il est à préciser que près de quarante ans après avoir créé Fromagerie Bel Maroc avec des minoritaires marocains avec une première usine dans la ville du détroit, le groupe Bel a acquis, en mai 2015, un bloc majoritaire de 70,4% du capital de Safilait principalement auprès de la famille Kettani. Cette opération lui a permis de se hisser parmi les principaux acteurs agro-industriels au Maroc avec un chiffre d’affaires cumulé de près de 2 milliards de DH et un effectif de 2500 salariés (dont 1300 sur son site historique de Tanger).

Rappelons que le groupe Bel dispose de sites de production dans plus d’une trentaine de pays à travers le monde (dont trois pays nord africains). En 2016, il a réalisé un chiffre d’affaires mondial de près de 3 milliards d’euros (près de 30 milliards de DH) pour un résultat net part du groupe de 184 millions d’euros (soit plus de 2 milliards de DH).

Sur Hasna SIDMOU

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *