Home / A la une / Tesla va créer la plus grande « centrale électrique virtuelle » du monde en Australie

Tesla va créer la plus grande « centrale électrique virtuelle » du monde en Australie

centrale électrique : L’entreprise d’Elon Musk vient une nouvelle fois en aide à l’Australie en faisant d’une partie de ses foyers une gigantesque usine de production énergétique.

À la fin de l’année 2017, Elon Musk créait la batterie lithium-ion la plus puissante du monde, stabilisant ainsi l’approvisionnement de 30 000 foyers en Australie. Aujourd’hui, Tesla annonce que 50 000 maisons d’Australie-Méridionale vont être équipées en vue de devenir la plus grande centrale électrique virtuelle du monde (virtual power plant ou VPP).

Dans un communiqué de presse, le Premier ministre de l’Australie-Méridionale, Jay Weatherill, s’est félicité de cet accord avec l’entreprise américaine : « Mon gouvernement a déjà mis en place la plus grande batterie du monde, et maintenant nous allons créer la plus grande centrale électrique virtuelle du monde. »  Des panneaux solaires, reliés à des batteries Tesla, devraient ainsi être installés sur pas moins de 50 000 toits de la région. « Nous allons utiliser les habitations des gens pour générer de l’énergie sur le réseau d’Australie-Méridionale, et les foyers qui participent vont bénéficier d’économies importantes sur leur facture d’électricité. »

Mis en place sur les quatre années à venir, ce projet sera à la fois utile aux foyers concernés, mais pourra également fournir le réseau électrique de la région – instable – si jamais une panne a lieu. Cette gigantesque centrale produira en permanence 250 mégawatts, de quoi diriger l’Australie de plus en plus vers l’autosuffisance.

Testé pour l’instant sur 1 100 logements sociaux, le projet dans sa globalité sera financé à la fois par une subvention du gouvernement (2 millions de dollars), un emprunt (30 millions de dollars), un fonds d’investissement et la revente de l’énergie cumulée non-utilisée. Au total, le coût de cette centrale virtuelle gigantesque est estimé à près de 800 millions de dollars. Un investissement nécessaire quand on se souvient du blackout subi par l’Australie en 2016, et plus largement de sa situation énergétique catastrophique depuis plusieurs années.

VOIR AUSSI : Elon Musk a gagné son pari de construire la plus grosse batterie du monde

« Ce projet signifie que nous devenons leaders du monde en énergies renouvelables, et que nous faisons tout pour que chacun puisse devenir auto-suffisant », a justifié Jay Weatherill. Et l’idée semble avoir convaincu, puisque 6 500 volontaires ont déjà accepté de participer à cette initiative.

Un nouveau projet pour Elon Musk, malgré tout déjà bien occupé par l’imminent lancement de Falcon Heavy, mardi 6 février, ou par la récente sortie de son lance-flammes, déjà en rupture de stock.

Source : France24.com

Sur La rédaction ECONOMICA

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *