Home / A la une / Restaurant zéro déchet !

Restaurant zéro déchet !

 

restaurant 1 jpg

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une préoccupation actuelle majeure dans les domaines de la distribution et la restauration. On estime que les restaurants jettent en moyenne 1,6 million de tonnes de nourriture chaque année en France. Il est temps de changer les mentalités et les habitudes pour mieux gérer nos ressources. L’exemple parisien du restaurant Simone Lemon démontre qu’il est possible d’allier qualité gastronomique et approvisionnement frugal.

Mais oui, c’est quoi le zéro déchet ? On en parle tous, on partage nos expériences mais finalement on ne prend même pas le temps de définir ce qu’est le zéro déchet ! Pourquoi ? Parce que ça semble évident alors que finalement ça ne l’est pas tant que ça…

Le zéro déchet est une aventure qui comprend des hauts, des bas, des aspects positifs mais aussi des aspects négatifs, c’est une manière de vivre. Et qui dit manière de vivre, dit en fonction de chaque individu.

Concrètement, le zéro déchet serait un mode de vide, une pensée, visant à produire le moins de déchets possible et donc à tendre vers le zéro déchet. Ce n’est en aucun cas, ne produire aucun déchet ni ne plus produire de déchets recyclables… C’est – vous imaginez bien – strictement impossible (sauf peut-être si vous vivez en complète autonomie sans appareil électrique, sans animaux…).

Nos restaurants gaspillent !

Les restaurants ont leur part de responsabilité dans le gaspillage alimentaire. La Commission européenne estime qu’ils produisent 14% des déchets alimentaires. Cela équivaut à 1 million de tonnes de nourriture jeté dans les poubelles des restaurants. Un tel gaspillage a des effets écologiques désastreux, à tel point que les industriels et les restaurateurs se mobilisent pour trouver des solutions adaptées au secteur de l’hôtellerie-restauration. Parmi ces nombreuses initiatives, le projet d’Elodie Le Boucher et Shéhrazade Schneider attire l’attention. Les deux restauratrices ont créé Simone Lemon, un restaurant zéro déchet à Paris.

Il n’est pas impossible que les changements climatiques s’inscrivent dans un cycle naturel. Mais chose certaine, on participe activement au réchauffement planétaire. On l’entretient. On l’accentue. On l’aggrave… La meilleure façon d’atténuer la crise climatique, c’est de changer nos habitudes de vie, nos façons d’être et d’agir. D’avoir en tête que pratiquement tout ce que l’on fait, tout ce que l’on consomme, pollue d’une façon ou d’une autre…

Sur La rédaction ECONOMICA

Voir aussi

Apple CEO Tim Cook is worrying about Trump’s decision

Apple CEO Tim Cook is in the trade dispute between the United States and China to moderate …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *