Home / A la une / L’innovation technologique, une priorité pour l’OCP

L’innovation technologique, une priorité pour l’OCP

Public pour son savoir-faire et son expertise dans l’industrie du phosphate, le Groupe OCP poursuit continuellement ses efforts d’innovation

Un Groupe Turboalternateur

Le Groupe Turboalternateur (GTA) dont dispose JFC3 a la plus grande capacité de production d’énergie électrique d’OCP, avec une capacité maximale de 62 MW. Son condenseur permet de transformer en énergie électrique la totalité de la vapeur HP émanant de l’acide sulfurique.

 Deux Tours de récupération d’acide fluosilicique

Deux tours acceptent de récupérer le fluor au sein des unités de concentration d’ACP pour produire de l’acide fluosilicique, à hauteur de 30.000 tonnes par an, évitant ainsi de le rejeter à la mer

Une tour de refroidissement

La tour de refroidissement est une technologie de refroidissement à l’eau brute qui est ensuite recyclée. Elle permet également de récupérer l’eau évaporée dans les bouilleurs de CAP, entraînant une consommation d’eau brute plus faible (7 m3/TP2O5).

La réduction de la teneur en SO2 au niveau de la cheminée sulfurique

Les rejets SO2 de l’usine (inférieurs à 134 ppm) sont trois fois plus bas que les exigences internationales (450 ppm). Cette amélioration est due à l’utilisation du catalyseur au césium dans la 4ème masse, permettant une conversion du SO2 en SO3 à faible température.

La réduction du rejet du Fluor dans la mer

Le système de tours de refroidissement et la récupération d’acide fluosilicique dans les CAP permet d’éviter tout rejet liquide dans la mer.

Le traitement des eaux d’assainissement avant rejet

Une station de traitement des eaux usées a été construite au sein de Jorf Fertilizers Company 3, pour se conformer aux standards internationaux et respecter les engagements pris par l’OCP.

Le Système HRS

Le système HRS permet à l’unité de production d’acide sulfurique de produire 75 T/h de vapeur BP supplémentaire, en récupérant de l’énergie sur l’acide chaud, habituellement refroidi à l’eau de mer. L’énergie récupérée permet une production électrique supplémentaire de 8 à 9 MW et une réduction de la consommation d’eau de mer de 2.500 m3/h, équivalente à une consommation d’énergie de pompage de 1MW.

 

Source : www.lereporter.ma

Sur Hasna SIDMOU

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *