Home / A la une / La Chine ouvre sa 1er autoroute à énergie solaire

La Chine ouvre sa 1er autoroute à énergie solaire

Le nouveau monde automobile qui se dessine sous nos yeux avec notamment les voitures autonomes à propulsion électrique passe aussi par une mutation du réseau routier. À son tour, Le revêtement des voies de circulation ne veut plus dépendre du seul pétrole et servir ainsi la cause des translations écologiques. Une révolution qui passe par la route solaire. En France, l’expérience est en cours et a livré son premier bilan. Une portion d’un kilomètre à l’époque considérée comme la plus longue du monde. Mais ça, c’était avant que la Chine ne s’éveille…

La coûteuse et jusque-là inédite départementale solaire desservant la commune de à Tourouvre dans l’Orne est entrée dans l’histoire. Car maintenant, il y a mieux : une autoroute à énergie solaire, un tronçon de deux kilomètres à Jinan, la capitale de la province du Shandong, en Chine.

Le tronçon muni de panneaux photovoltaïques s’étendra sur deux kilomètres, le long du périphérique sud de la ville de Jinan. La chape de l’autoroute comprend trois couches : les panneaux solaires sont installés entre une couche de béton transparent dont les caractéristiques ressemblent à ceux de l’asphalte et un isolant qui les protège de l’humidité.

« Je conduis à plus de 100 kilomètres heure » souligne le conducteur d’un minibus. « Il n’y a aucune différence avec une autoroute classique. La distance de freinage est presque identique aussi. » Une remarque à comparer avec l’expérience tricolore où le bruit généré par les 2 800 mètres carrés de panneaux photovoltaïques posés sur un kilomètre de long avait contraint les responsables à limiter la vitesse à 70 km/h sur la portion expérimentale.

En Chine c’est le Qilu Transportation Development Group qui est constructeur du projet. Et il est porteur de grandes ambitions : l’électricité produite par la section d’essai pourra être utilisée pour alimenter les éclairages, les panneaux de signalisation, les caméras de surveillance, les tunnels et les péages de cette route. L’électricité excédentaire sera transmise au réseau électrique d’État. La future autoroute pourra alimenter, sans fil, les futures voitures électriques et faire fondre la glace instantanément sur la route.

Les panneaux, couvrant 5 875 mètres carrés, peuvent générer un million de kWh d’électricité chaque année, suffisamment pour satisfaire la demande quotidienne d’environ 800 foyers. Il n’a pas révélé le coût de cette route solaire, mais il a été indiqué qu’il atteignait la moitié des projets similaires dans les pays étrangers. En France, 5 millions d’euros avaient été injectés par le gouvernement dans ce projet qui est encore loin d’atteindre la rentabilité d’un panneau solaire classique posé sur un toit d’habitation.

Sur Hasna SIDMOU

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *