Home / A la une / En 2018 l’Afrique nettement plus optimiste que le FMI et la Banque mondiale, la BAD livre ses perspectives

En 2018 l’Afrique nettement plus optimiste que le FMI et la Banque mondiale, la BAD livre ses perspectives

La crise est derrière et les économies africaines ont tenu bon face aux chocs ! C’est la principale conclusion de l’édition 2018 du rapport de la Banque africaine de développement (BAD) sur les Perspectives économiques en Afrique (PEA 2018) qui a été publiée mercredi soir à Abidjan.

la BAD qui a passé au crible l’évolution ainsi que les perspectives de croissance des 54 économies africaines, le continent a dans l’ensemble confirmé sa résilience face aux multiples chocs des dernières années notamment les répercussions de la dernière crise financière mais aussi et surtout la crise économique engendrée par la baisse des cours des matières premières particulièrement celle de l’or noir à partir de 2014.

une production en hausse, une amélioration de la mobilisation des ressources internes et des progrès dans la mise en œuvre des réformes structurelles, les prochaines années s’annoncent reluisantes pour le continent. A condition de maintenir le cap et de renforcer l’industrialisation du continent à travers les secteurs à forte valeur ajoutée pour une croissance plus soutenue durable et surtout inclusive

La BAD a également relevé quelques leviers notables qui vont accompagner le rebond de la croissance africaine comme l’amélioration progressive du climat des affaires et surtout de la mobilisation des ressources internes.

L’ensemble, les projections de croissance à court et moyen terme sont prometteurs et le rapport de la BAD et nettement plus optimistes que ceux de la Banque mondiale dans ses perspectives publiées en début d’année ainsi que ceux du FMI.

Au départ un maigre 2,2 % en 2016 et une légère amélioration de 3,6 %, en 2016 et 2017, la BAD estime la croissance du continent attendue pour 2018 et 2019 à 4,1%.

La présentation du rapport, les principaux responsables de la BAD ont tenu à plaider pour le maintien du cap des réformes structurelles notamment l’accélération de l’industrialisation de l’Afrique afin de créer des emplois, de réduire la pauvreté et de promouvoir une croissance économique inclusive.

Source : www.afrique.latribune.fr

Sur Hasna SIDMOU

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *