Home / A la une / 2 milliards de DH prévus pour augmenter la capacité de stockage des produits pétroliers

2 milliards de DH prévus pour augmenter la capacité de stockage des produits pétroliers

Cuve de stockage petrole Irak contango brent baril[1]

Les stocks de produits pétroliers demeurent faibles, en raison d’un manque d’infrastructures. Aziz Rabbah, qui annonce des investissements de 2 milliards de DH d’ici à 2021, a fait le tour du secteur énergétique lors de son intervention au parlement cette semaine en lien avec le rapport 2015 de la Cour des comptes.

Le niveau de stocks des produits pétroliers au Maroc est faible. Une situation due à l’insuffisance des capacités de stockage. Celles-ci permettent actuellement des réserves d’environ 47 jours, dont 15 circonscrits aux stocks d’exploitation, a déclaré Aziz Rabbah, ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable lors de son intervention au parlement suite à la publication du rapport 2015 de la Cour des comptes. Pour y remédier, il est prévu de réaliser des investissements d’environ 2 milliards de DH sur la période 2017-2021. Cet investissement sera financé par le secteur privé et permettra de relever la capacité de stockage de 16 jours supplémentaires.

Le ministère de l’Énergie établira également un nouveau système de gestion des stocks dans le cadre d’un partenariat public-privé. Par ailleurs, le ministre a rappelé les principaux indicateurs du secteur notamment l’évolution de la facture énergétique. Elle est passée de 19,1 milliards de DH en 2002 à 106,6 milliards de DH en 2012, en raison de la hausse des cours du pétrole, avant de se stabiliser à 54,4 milliards de DH en 2016. Dans le détail, la facture 2016 s’est élevée à 45,1 milliards de DH pour les importations pétrolières et 5,1 milliards pour la couverture des besoins du marché en charbon. Les approvisionnements en gaz naturel ont atteint 2 milliards et ceux d’électricité (via la connexion continentale) 2,2 milliards.

Cette année, la facture augmentera «de manière significative», prévoit Rabbah. Déjà à fin juin, elle s’est alourdie de 36,1% à 33,54 milliards de DH, selon l’Office des changes.
«La consommation énergétique du Maroc connaît une hausse progressive. De 0,36 tonne de pétrole par habitant en 2002, elle est passée à 0,57 en 2016. La consommation d’électricité par habitant a doublé sur la même période, s’établissant à 1.027 kWh contre 535», souligne le ministre.

En parallèle, la capacité électrique installée a enregistré un développement important. Elle est passée de 4.410 mégawatts (MW) en 2002 à 8.327 MW en 2016 et devrait atteindre 24.000 MW en 2030, en vue de suivre le rythme du développement de l’économie nationale et répondre à la demande croissante de la consommation d’énergie.
Pour les hydrocarbures, la consommation s’est affichée à 10,8 millions de m3 de produits pétroliers en 2016. Celle de gaz naturel, utilisé principalement dans les centrales thermiques pour la production de l’électricité, ressort à 1,16 milliard de m3.

Sur Hasna SIDMOU

Voir aussi

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris

  Xiaomi commencera à ouvrir une boutique à Paris ,cette nouvelle officialise l’arrivée du fabricant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *